Entamer une description permet le ralentissement de la vitesse du récit. La description peut être vue comme le principal procédé pour peindre l'environnement où évoluent les personnages, amener un détail qui sera essentiel à l'intrigue, peindre une scène d’une importance particulière… D’une façon plus ludique, la description peut être l’occasion pour l’auteur de laisser s'épanouir son style.

Revenons plus précisément sur les différentes fonctions que peut contenir une description. Une description n’a que rarement une fonction unique. En effet une seule et même description peut revêtir plusieurs fonctions qui alors se superposent et l’enrichissent. Ces fonctions sont souvent révélatrices d’un style ou d’un mouvement littéraire.

Voici les plus courantes.

*La fonction mimétique

Il s’agit de la description qui a pour vocation de produire une impression de réalité. Elle ancre les personnages dans un temps et un lieu que le lecteur accepte de tenir pour vrais.

*La fonction narrative

Elle décrit la description qui s’attache à annoncer une action ou qui permet de comprendre l’intrigue. Elle présente des personnages, prépare l’atmosphère propre à une action ou une situation, elle fait part des conséquences et des effets d’une action sur un personnage ou son environnement.

*La fonction esthétique

Se dit d’une description qui s’inscrit dans un mouvement littéraire ou artistique. Par exemple la plupart des descriptions, des scènes que l’on retrouve dans les romans naturalistes sont autant des tableaux que des dénonciations de conditions humaines. On peut penser en ce sens à la célèbre scène du lavoir ou s’engouffre le personnage de Gervaise dans l'Assommoir de Zola.

Cet article vous a été utile ?

Pour déposer vos manuscrits et pour retrouver chaque semaine, n’hésitez pas à consulter nos différents sites et blogs :
https://www.edilivre.com/
https://www.publibook.com/
https://www.societedesecrivains.com/

Rébecca May CHALONS M